jeudi 29 octobre 2009

FILLE EN AIGUILLES

Un nom évocateur pour ce Lutens: une fille en talon aiguilles? une fille parfumée d'aiguilles?
J'aime bien les jeux de mots.


Je file chez séphora pour tester ce dernier. Je mis suis prise en trois fois, pour trois fois le même résultat.

Un départ très fort de pin, là on comprend la signification de mot aiguilles.
Ces aiguilles sont légèrement sucrées, ce qui donne un aspect bonbon des Vosges, c'est très particulier.

Très rapidement les notes sucrées s'évaporent pour laisser un pin sec qui rappelle l'odeur des pinèdes.
Aucunes notes de fruits confits sur moi,contrairement à ce que j'ai pu lire, nada, que du pin et maintenant de l'encens, un encens d'église en grain, résineux, du benjoin sur les charbons ardents.


Après une évolution rapide (quelques minutes), il se pose et ne bouge plus. Il ne reste que le pin un peu fumé par l'encens.


Pas du tout pour moi, et comme pas mal de Lutens je trouve qu'il fait très parfum d'ambiance.
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Parfum d'ambiance !
    Ce fut ma première impression aussi !

    Puis je l'ai posé sur ma peau, et lui trouve désormais bien des qualités, lutensiennes bien sûr !

    L'odeur de pin est très boisée pour moi, ni bonbon des Vosges, ni désodorisant wawas. Non, des aiguilles fraîches, de la résine, de la sève de pin...le sapin de Noel comme je l'aime.

    J'y sens des épices aussi, un léger côté "vin chaud", pas désagréable du tout.

    Mais c'est l'encens qui domine, sur ma peau. Un encens d'église, oui, mais pas celui des enterrements, l'encens des fêtes heureuses, les résines que l'on bûle et qui parfument les pierres froides des murs de l'église.

    Car pour moi, Filles en aiguilles porte très mal son nom : c'est pour moi l'exact parfum de la Messe de Minuit de mon enfance.
    L'église décorée de branches de sapin, la corbeille d'oranges et de fruits confits, la brioche et le vin chaud qui attendaient les fidèles.
    Et toujours cet encens, ce benjoin, peut-être un rien d'oppoponax aussi, odeur carctéristique de l'église pour moi.

    Un parfum souvenir à côté duquel j'ai failli passer, tant son nom ne me parlait pas, pas plus que le pschitt sur mouillette.

    RépondreSupprimer
  2. Il porterait mieux le noms de "Messe de Minuit" que celui d'Etro d'ailleurs.

    Pas de fruits confits, ni de brioche et vin chaud, et encore moins de caramel comme j'ai pu lire aussi. dommage car ça aurait pu me plaire. mais là pour moi ce n'est pas portable.

    RépondreSupprimer
  3. test de fille en aiguilles de serge lutens : là j'ai fait preuve d'un pur esprit de sacrifice (oui oui) pour tester ce parfum, sachant que je ne suis pas spécialement fan de l'odeur du pin, et sachant aussi que en général les création du sieur lutens me passe à côté...rien à faire, je rentre pas dans l'univers...mais pour la science parfumesque, je suis prête..
    Donc départ très fort et très violent, une sensation de désodorisant de voiture au pin bon marché, ça partait mal...puis d'un seul coup, il se fume, s'arrondit, devient bois sec et encens...il évoque une ballade dans une forêt de pins, mais plutôt une fôret sombre qu'une fôret en plein soleil...c'est le pin dans toute sa splendeur, pas du tout bonbons à la sève de pin, mais le bois dont la résine coule...et assez curieusement, malgré son nom, je lui trouve un côté furieusement masculin...j'ai lu ici et là que certains lui trouvaient des notes fruits confits, point du tout chez moi...objectivement un beau parfum, mais sans doute trop conceptuel pour moi, et je n'arrive pas à me débarasser de cette vision des désodorisants au pin de voiture...

    RépondreSupprimer
  4. c'est bien poppy de t'être dévouée pour la science :)

    j'ai malheureusement aussi l'image des désodorisants.. voiture ou autre d'ailleurs :(

    pas de traces de fruits confits non plus mais un départ la vosgienne oui :)
    le pin devient ensuite bien plus sombre, surtout avec l'encens..

    merci les filles pour vos avis!

    RépondreSupprimer